Nous sommes de tout cœur avec vous en ces périodes difficiles et notre site reste opérationnel.
La Poste continue de fonctionner et vos commandes seront traitées tous les jours, dans le respect strict des contraintes sanitaires.
Un cadeau surprise sera envoyé avec toute commande expédiée par La Poste.

Vous trouverez également un large choix de revues disponibles en version téléchargeable.

Le révélateur de votre créativité

Conseils beauté

Pas toujours facile de s’en sortir dans les injonctions parfois contradictoires qui entourent la grossesse. Et pourtant, être enceinte ne signifie pas qu’on n’a pas envie de prendre soin de soi ! Voici quelques conseils en vrac pour rester belle tout en protégeant sa santé et celle de son bébé.

Le gommage

La peau est très sollicitée durant la grossesse, puisqu’elle doit s’étendre dans des proportions parfois impressionnantes ! Les soins hydratants sont bien sûr indispensables pour la nourrir et la protéger, mais le gommage pourra également se révéler très utile. En débarrassant la peau des cellules mortes, il facilitera l’action des crèmes hydratantes, notamment les soins antivergetures, tandis que son application par massage améliorera la circulation sanguine et le renouvellement des cellules. Une seule limite : appliquer son gommage avec douceur, car la peau d’une femme enceinte peut être très sensible !

Se protéger du soleil

C’est vrai pour toutes les femmes, mais ça l’est encore davantage pour les femmes enceintes :il est indispensable de se protéger du soleil. En effet les hormones peuvent être très réactives aux UV, provoquant ainsi des pigmentations disgracieuses, et il est important de se protéger autant que possible, par exemple avec un écran total, et d’éviter de sortir durant les heures les plus chaudes.

Et les autobronzants ?

Si vous craignez leur toxicité pour le fœtus, rassurez-vous : la molécule qui figure dans les soins autobronzants agit uniquement en surface et ne pénètre pas dans le derme. Il n’y a donc pas de risque qu’elle arrive jusqu’à votre bébé. A condition d’opter pour des soins par ailleurs sains, il n’y a aucune raison de vous priver d’arborer un joli teint ou des jambes bien bronzées, même sans vous exposer au soleil.

Côté épilation

Avec la circulation sanguine qui se fait difficile dans les jambes et une peau très sensibilisée par les hormones, mieux vaut renoncer à certaines techniques d’épilation qui ne feraient qu’aggraver ces petits maux. Ainsi dites adieu à l’épilation à la cire chaude et au rasoir, tous deux trop agressifs. En revanche l’épilation à la cire tiède (que pratiquent la plupart des instituts) et l’épilateur électrique seront vos nouveaux meilleurs amis ! En ce qui concerne les crèmes dépilatoires, elles peuvent théoriquement être utilisées, mais certaines contiennent des huiles essentielles qui sont à proscrire. Il faudra donc vérifier leur composition avant d’en faire usage. Enfin, durant la grossesse des poils peuvent apparaître sur le ventre, une pilosité que l’on appelle la ligne de grossesse. Ce duvet va tomber naturellement après l’accouchement et il vaut mieux éviter de le raser ou de l’arracher, de peur de favoriser sa repousse ultérieure ! Dernier point : après l’accouchement, mieux vaut attendre au minimum un mois avant de s’épiler à nouveau le maillot, afin de laisser au corps le temps de cicatriser.

 

Chez le coiffeur

Certains professionnels estiment que les soins (permanente, coloration…) qui n’ont jamais posé de problèmes à une femme ne commenceront pas à en poser au moment de la grossesse. Ils déconseillent toutefois de tenter des changements radicaux durant cette période, le corps et la peau d’une femme enceinte étant bien plus sensibles qu’en temps normal et une réaction allergique étant alors possible. D’autres professionnels conseillent d’éviter les soins trop « chimiques » et de miser plutôt sur des colorations végétales qui enveloppent le cheveu plutôt que d’y pénétrer et dont les actifs sont issus de diverses plantes et souvent bio. Le résultat ne sera pas aussi spectaculaire qu’avec une coloration classique, en revanche il sera naturel et 100 % sûr pour le bébé. De même, par principe de précaution, on évitera le lissage brésilien dont les produits contiennent du formol et des silicones. Si les avis sont partagés sur les soins de coiffure que devrait ou ne devrait pas faire une femme enceinte, le plus simple reste d’appliquer un principe de précaution, en particulier durant le premier trimestre de la grossesse où se forment les organes de Bébé.

 

Le drainage lymphatique

En cette période où les jambes et les chevilles gonflent très facilement, un drainage lymphatique manuel pourra faire le plus grand bien à la future maman et constituera un soin très relaxant. Pour cela, une seule recommandation : s’en remettre à un praticien reconnu dont on aura vérifié au préalable les compétences.

 

Se maquiller

Il est bien sûr tout à fait possible de continuer à se maquiller durant une grossesse, mais il sera peut-être nécessaire d’adapter le choix de vos produits. Le but ? Eviter les substances jugées nocives (dérivés de la vitamine A, parfums, parabènes, huiles essentielles…) et, pour avoir l’esprit tranquille, miser sur des produits naturels et certifiés bio. Ceci étant établi, rien ne vous empêche de vous faire belle et de suivre vos goûts en la matière.

 

Au parfum

Durant la grossesse, et particulièrement le premier trimestre, votre odorat vous jouera peut-être des tours en rendant insupportables certaines odeurs que vous adoriez autrefois. Quid de votre parfum préféré, celui que vous portez tous les jours sans exception ? Si vous l’appréciez toujours, vous pouvez continuer à le porter, en sachant que votre bout de chou commencera à le percevoir dès sa 10e semaine environ et qu’il contient sans doute des composés potentiellement nocifs qu’il soit bio ou non (alcool, huiles essentielles, ingrédients de synthèse…). De plus le parfum peut avoir un effet photosensibilisant plutôt dangereux si l’on aime profiter du soleil. Si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer, mieux vaut appliquer le parfum sur vos vêtements plutôt que directement sur votre peau. Et pensez à conserver le même après l’accouchement, votre odeur étant un repère essentiel pour Bébé.

 

Que faut-il absolument éviter ?

– les cabines UV : entre le risque d’hyperpigmentation, les potentiels troubles de la circulation sanguine et les dangers encore mal connus pour le bébé, on oublie !

– les gélules de beauté et autres compléments alimentaires : un seul mot d’ordre dans ce domaine, ne rien prendre sans avoir d’abord consulté son médecin ou son gynécologue.

– la vitamine A : on la retrouve dans certains soins prescrits par les dermatologues et elle est formellement interdite durant la grossesse, pouvant provoquer des malformations du fœtus. Mieux vaut également éviter les soins visage à base de rétinol, substance qui se transforme en vitamine A au contact de la peau et dont on connait mal les effets.

– le hammam et le sauna : ils sont à éviter pour toutes celles qui ont des problèmes de circulation sanguine ou des soucis cardiaques ; si vous tenez à pratiquer, consultez votre médecin d’abord.

– les huiles essentielles : loin d’être anodines, elles peuvent avoir des effets très puissants et il est très important de ne pas jouer aux apprentis sorciers dans ce domaine, surtout pendant une grossesse. Deux options : soit on les évite complètement, soit on prend conseil auprès de professionnels reconnus.

 

Globalement, mieux vaut éviter tous les soins non essentiels durant une grossesse et miser sur un minimalisme plus sain et qui favorise un retour vers ce qui importe vraiment.

Nos actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales de vente et notre politique de confidentialité et cookies. En savoir plus

Inscription à la newsletter des Editions de la rose

Je souhaite recevoir la newsletter qui comprend :

les actualités des Editions de la Rose
les nouveautés
les offres promotionnelles du mois
En m'inscrivant à la newsletter, je donne mon consentement pour que les Editions de la Rose puissent me contacter par mail et j’adhère à la politique de confidentialité.

Fermer