Nous sommes de tout cœur avec vous en ces périodes difficiles et notre site reste opérationnel.
La Poste continue de fonctionner et vos commandes seront traitées tous les jours, dans le respect strict des contraintes sanitaires.
Un cadeau surprise sera envoyé avec toute commande expédiée par La Poste.

Vous trouverez également un large choix de revues disponibles en version téléchargeable.

Le révélateur de votre créativité

L’éducation positive

Centrale dans l’approche contemporaine de l’éducation, la parentalité positive ou bienveillante est une manière différente d’aborder l’éducation qui place l’épanouissement de l’enfant (et de ses parents !) au centre de la relation.

education positive EDR

L’éducation positive, c’est quoi ?

education positiveLe but principal de l’éducation positive est de sortir du rapport de force (dominant/soumis) qui régit l’éducation classique pour entrer dans une coopération non violente, plus à même de favoriser l’épanouissement de chacun. Attention, il ne s’agit nullement de devenir laxiste, mais plutôt de considérer l’enfant comme un individu à part entière qu’il faut respecter et qui a le droit d’exprimer ses émotions. C’est une approche qui nécessite beaucoup de réflexion et d’énergie de la part des parents, mais dont les études soulignent d’ores et déjà les bienfaits sur le développement des enfants et que tous les pratiquants saluent pour l’ambiance apaisée qu’elle crée dans les familles.

Pas de laxisme

Dans l’éducation positive, le but n’est pas de laisser l’enfant faire ce qu’il veut, mais plutôt d’employer différemment l’énergie que l’on consacre à son éducation. Ainsi, pourquoi s’énerver à donner des ordres qu’il faut faire respecter par la force (cris, menaces…) alors qu’il est beaucoup plus agréable pour tout le monde de trouver comment rendre ludique la corvée que l’on veut voir s’accomplir ? Votre enfant traîne systématiquement des pieds pour se déshabiller et enfiler son pyjama ? Et si, plutôt que de le punir, vous sortiez votre chronomètre et lanciez un concours du déshabillage le plus rapide ? Il y a de grandes chances que vous obteniez ce que vous souhaitez bien plus facilement et sans tensions. Dans un autre registre, l’éducation positive, plutôt que de punir une bêtise, va inviter l’enfant à prendre conscience de ce qu’il a fait, des conséquences de ses actes et de la manière dont il pourrait les réparer.

Utiliser l’humour

Vous l’aurez compris, l’humour est important dans l’éducation positive. Les enfants aiment jouer et il est bien plus facile de les impliquer lorsque l’on rend une activité ludique et amusante. Il suffit parfois d’un rien pour cela (comme dans le cas du chronomètre) et rendre drôle une corvée ne les empêchera nullement d’apprendre à la réaliser correctement, voire de la réaliser spontanément à l’avenir.

Des temps de pause

education positive EDRMême avec la meilleure volonté du monde, les enfants savent faire monter la pression jusqu’à l’exaspération. Dans le cadre d’une éducation classique, on réagit à chaud, souvent brutalement. L’éducation positive, quant à elle, invite à prendre du recul et à ne pas réagir sous le coup de la colère, quitte à différer sa réponse à la situation. Cela nécessite un travail sur soi, mais permet d’aborder les problèmes avec tout le sang-froid nécessaire. Et ces temps de pause peuvent d’ailleurs très bien s’appliquer aux enfants lorsque ce sont eux qui s’énervent !

Une communication non violente

Dire « je ne suis pas contente » plutôt que « tu m’énerves », exprimer ses émotions sans agressivité, dire les choses calmement, ne pas crier, ne pas menacer, écouter l’enfant lorsque lui-même s’exprime, remettre en question ses actes et non sa personne… La communication non violente est essentielle à l’éducation positive et, transmise à l’enfant, constituera pour lui un superbe atout dans ses futures relations sociales.

Un grand travail sur soi

La plupart des parents ont eux-mêmes reçu une éducation classique et renoncer à ces principes pour ceux de l’éducation positive n’a rien d’évident. Cela nécessite de bien se connaître et d’avoir conscience des blessures de son enfance et des attitudes négatives de ses propres parents. Comme la communication non violente, l’éducation positive est un apprentissage pour chaque parent et celui-ci devra accepter d’avancer petit à petit, de craquer, de ne pas toujours s’y tenir. Le mythe du parent parfait, avec la pression qu’il entraîne, n’est qu’un frein pour évoluer et il est essentiel de déculpabiliser, de relativiser et de s’accepter tel que l’on est.

Parent serein = enfant serein

editions de la rose education positive

C’est un des grands principes de l’éducation positive. En effet, si elle nécessite un certain investissement de la part des parents, elle implique également que la première personne dont ils doivent prendre soin, c’est eux-mêmes. Les besoins du parent doivent être satisfaits au même titre que ceux de l’enfant, afin que chacun se sente respecté et à sa place dans la famille. Impossible pour un parent constamment fatigué, frustré, malheureux de se montrer patient et bienveillant avec son enfant. On commence donc par faire en sorte d’être bien dans sa peau pour pouvoir élever un enfant heureux.

Se renseigner

Pour mieux comprendre et respecter l’enfant, il est important de bien connaître les étapes et processus de son développement. Entre Internet et les innombrables livres disponibles, on n’a aucune excuse pour ne pas se renseigner sur les différentes phases que va connaître l’enfant en grandissant et les comportements qui risquent d’en découler.

Prendre ses responsabilités

Parfois, nous causons nous-mêmes les situations qui nous font enrager… Le petit dernier fait encore systématiquement ses deux heures de sieste ? Comment lui en vouloir de devenir infernal si on l’emmène tout l’après-midi chez des amis sans tenir compte de son besoin de sommeil ? Dans ce genre de cas, il est important de reconnaître que c’est nous, en tant que parent, qui avons mal géré la situation en ne respectant pas les spécificités de notre enfant. Parfois, il faudra même accepter de s’excuser, afin de montrer à l’enfant qu’il est important de reconnaître ses erreurs et de les assumer.

Montrer l’exemple

EDR education positiveLes enfants apprennent principalement par imitation et leurs parents sont leur grand modèle. Vous voulez que votre enfant soit poli, souriant, qu’il exprime ses émotions et ses besoins et écoute les autres ? Et si vous commenciez par lui montrer l’exemple ? Soyez poli, non seulement avec les autres mais aussi avec lui, ne cachez pas vos émotions et vos besoins et écoutez-le lorsqu’il essaye de s’adresser à vous. Ce ne sera pas forcément facile, vous ne réussirez pas à tous les coups, mais le jeu en vaut la chandelle et vous permettra d’élever un enfant bien dans sa peau et à l’aise avec les autres.

 

Retrouver cet article dans Ideal Tricot Juniors n° 26.

Nos actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales de vente et notre politique de confidentialité et cookies. En savoir plus

Inscription à la newsletter des Editions de la rose

Je souhaite recevoir la newsletter qui comprend :

les actualités des Editions de la Rose
les nouveautés
les offres promotionnelles du mois
En m'inscrivant à la newsletter, je donne mon consentement pour que les Editions de la Rose puissent me contacter par mail et j’adhère à la politique de confidentialité.

Fermer