Le révélateur de votre créativité

Les enfants hypersensibles

Votre enfant vous paraît trop sensible et souvent sujet à des réactions disproportionnées ? Peut-être fait-il partie des hypersensibles, une catégorie non négligeable de la population aux particularités bien définies.

L’hypersensibilité

Le terme est assez transparent et c’est sans surprise que l’on définit l’hypersensibilité comme une sensibilité exacerbée et nettement supérieure à la moyenne. Cette notion datant des années 90 concernerait pas moins de 15 à 20 % de la population mondiale, y compris les enfants ! On pourra noter que les psychologues préfèrent souvent au terme hypersensible ceux de personne hautement sensible ou ultrasensible, moins stigmatisants.enfant hypersensible

Les caractéristiques de l’enfant hypersensible

Comment savoir si votre enfant est hypersensible ? Il existe des questionnaires pour ce faire et la plupart reposent sur une évaluation des caractéristiques suivantes : une imagination très vive, une vie intérieure très riche, une tendance à poser beaucoup de questions pour aller au fond des choses, une grande sensibilité à l’art, de la difficulté à faire des choix (car l’hypersensible prend en compte de très nombreux paramètres), un sens de l’humour parfois inattendu pour son âge, une grande introversion face à des situations ou des personnes nouvelles, une faible tolérance à la frustration, un sommeil difficile, une hypervigilance qui génère de l’anxiété, de la difficulté à gérer le changement, un perfectionnisme extrême… Ce ne sont là que quelques exemples. 

L’enfant hypersensible est par nature très attentif à ce qui l’entoure et va être facilement submergé par les stimuli externes. Ce sont des enfants qui auront du mal à supporter les environnements bruyants, trop lumineux, trop peuplés, mais qui pourront aussi se montrer d’une sensibilité physique que les autres auront peut-être du mal à comprendre (réactions importantes face à des odeurs, contacts ou autres sensations corporelles). Une autre de leurs caractéristiques principale est leur grande difficulté à gérer leurs émotions. Ces dernières prennent parfois chez eux une ampleur au-delà de tout contrôle et peuvent donner lieu à des crises spectaculaires. Il ne s’agit alors nullement de cinéma même si cela peut paraître théâtral, mais simplement de l’expression d’émotions qui submergent l’enfant par leur trop grande puissance interne. L’enfant hypersensible possède par ailleurs une forte empathie et sera très attentif aux autres et à leurs émotions.

Des manifestations difficiles à gérer

Certains hypersensibles présentent toutes les caractéristiques listées ci-dessus, d’autres n’en développent qu’une ou deux de manière prépondérante. Il n’y a pas de profil type pour les enfants hypersensibles, mais tous ont en commun d’être souvent considérés comme « difficiles » par leur entourage qui ne comprend pas leurs réactions et les juge inutilement excessives. Un enfant qui se montre très susceptible, fait des crises de colère, a des angoisses à propos de choses a priori anodines, fait preuve d’une timidité maladive, peut vite agacer son entourage qui se sent impuissant face à ce comportement incompréhensible. Et pourtant il est essentiel en tant qu’adulte de prendre sur soi pour pouvoir justement aider l’enfant à apprendre à gérer ses émotions. Un enfant hypersensible ne fait pas exprès d’agir comme il le fait, ses réactions sont constitutives de sa personnalité et il est le premier à en souffrir. C’est à l’adulte de lui montrer le chemin vers davantage de sérénité tout en tenant compte de ses spécificités.

Aider un enfant hypersensible

Gronder un enfant hypersensible ou l’inciter à réprimer ou à cacher ce qu’il ressent ne fera que nourrir ses angoisses et le laisser seul face à des choses qu’il ne peut tout simplement pas contrôler. C’est le meilleur moyen d’en faire un adulte anxieux et particulièrement vulnérable au stress. L’attitude idéale sera plutôt de l’aider à apprivoiser et maîtriser son hypersensibilité, avec autant de bienveillance et d’empathie que possible. Pour cela on peut employer de nombreuses méthodes en fonction des spécificités et de l’âge de chaque enfant.

Il existe de nombreux ouvrages, ateliers, jeux pour aider les enfants à mettre des mots sur leurs émotions. Leur apprendre à reconnaître et identifier ce qu’ils ressentent est une première étape indispensable pour permettre aux hypersensibles de reprendre le contrôle de leurs émotions. Encourager l’enfant à dialoguer, à exprimer ce qu’il ressent, à évacuer par la parole sa tension intérieure est le meilleur moyen pour éviter des crises qui sont épuisantes pour tout le monde. Et si le dialogue est trop difficile, on peut inviter l’enfant à évacuer cette énergie négative par le sport ou tout simplement une activité défouloir (un punching-ball placé dans sa chambre peut faire son effet !).

Les enfants hypersensibles sont plus vite surstimulés que les autres, mieux vaut donc éviter de trop charger leur emploi du temps ou de leur imposer trop d’activités nouvelles dans un laps de temps trop court. Il faut respecter leur besoin de calme et de rituels familiers, leur aménager des moments de tranquillité, leur proposer des structures de vie stables et rassurantes et les prévenir à l’avance en cas de changement afin qu’ils puissent s’y préparer.

En cas d’hypersensibilité forte et si vous vous sentez dépassé, n’hésitez pas à recourir à la psychothérapie. L’hypersensibilité n’est pas une maladie, mais un thérapeute pourra aider l’enfant à développer des compétences qui lui permettront de gérer ses émotions et de tirer parti de sa personnalité plutôt que de la subir. La sophrologie, le yoga, la méditation sont également des activités qui pourront être très positives pour un enfant hypersensible.

Des aspects positifs

Si de prime abord une personnalité hypersensible peut paraître un fardeau plus qu’autre chose, c’est pourtant également un grand avantage ! En effet les hypersensibles possèdent des caractéristiques qui sont autant de qualités : leur grand sens de l’observation et du détail, leur imagination et leur créativité liées à leur sensibilité artistique, leur intuition parfois très développée, leurs capacités d’empathie qui, bien exploitées, peuvent en faire des experts dans le domaine relationnel et, avantage non négligeable, un QI souvent supérieur à la moyenne ! Dès l’instant où elle est gérée avec bienveillance, l’hypersensibilité peut se transformer en un véritable atout qui permettra à l’enfant de s’épanouir d’une manière unique.

Nos actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales de vente et notre politique de confidentialité et cookies. En savoir plus

Inscription à la newsletter des Editions de la rose

Je souhaite recevoir la newsletter qui comprend :

les actualités des Editions de la Rose
les nouveautés
les offres promotionnelles du mois
En m'inscrivant à la newsletter, je donne mon consentement pour que les Editions de la Rose puissent me contacter par mail et j’adhère à la politique de confidentialité.

Fermer