Le révélateur de votre créativité

Manger en pleine conscience

Vous vous rendez compte que vous mangez trop, trop vite et sans satisfaction ? Vous culpabilisez parce que vous avez du mal à contrôler vos prises de nourriture, surtout lorsqu’il s’agit d’aliments réconfortants ? Alors manger en pleine conscience est sans doute la solution qu’il vous faut, pour renouer avec une alimentation saine et surtout pleine de plaisir !

chef cuisinier

Apprendre à manger en pleine conscience

De plus en plus souvent dans notre monde ultra connecté, on perd le sens de ce que l’on mange ou boit. On dîne devant la télévision, en pianotant sur son smartphone ou son ordinateur, en songeant à ce que l’on va faire plus tard, bref en pensant à tout autre chose qu’à ce qu’on est en train d’avaler. Résultat on consomme souvent plus que ce dont notre corps a réellement besoin – puisqu’on n’est nullement attentif aux signaux de satiété envoyés par le cerveau, on engloutit des aliments qui ne font que nous remplir et n’ont aucun intérêt gustatif ou nutritionnel ou encore on se prive de certains aliments réconfortants de peur de ne pas savoir en maîtriser notre consommation (que toutes celles qui savent qu’elles vont dévorer la tablette entière dès qu’elles croquent dans le premier carreau de chocolat lèvent la main !).

Au bout du compte on se retrouve frustré, avec de possibles problèmes de poids, d’éventuelles carences nutritionnels et une perte importante du plaisir de manger qui est pourtant essentiel à la mise en place d’une alimentation saine. Et malgré tout il existe une solution toute simple pour remédier à toutes ces questions : réapprendre à déguster notre nourriture (et nos boissons) et manger en pleine conscience.

salades

Prendre son temps

Prendre le temps de la dégustation présente bien des avantages et peut se révéler très bénéfique à long terme pour plusieurs raisons. Tout d’abord cela nous permet de prendre réellement conscience de ce que l’on mange, aussi bien en termes de goût que de quantité. Ensuite, en faisant appel à tous nos sens et en mobilisant notre attention, la dégustation va démultiplier le plaisir de manger… et amener d’autant plus vite à satiété. En effet, la satiété tient autant au remplissage de notre estomac qu’au fait que notre cerveau est suffisamment stimulé. La dégustation va lui envoyer des signaux importants et, en renforçant notre plaisir, l’amènera plus vite à la satisfaction. Pour reprendre l’exemple du chocolat, si vous dégustez votre carreau avec tous vos sens en éveil, cela vous apportera autant de satisfaction que de dévorer la tablette entière sans y penser. Quoi de mieux pour conserver un petit plaisir sans tomber dans l’excès ?

Par ailleurs la dégustation en pleine conscience va vous inciter à manger plus lentement puisqu’elle nécessite de vous concentrer sur chacune de vos sensations. Pas question de se jeter sur la nourriture et de l’avaler tout rond, il s’agit d’abord de la regarder, de la toucher, d’en sentir les parfums, d’en apprécier les diverses textures et saveurs… Pour cela il faut prendre son temps, mâcher longuement, ne pas enchaîner les bouchées machinalement mais ressentir chacune d’elles… Quand on sait que le sentiment de satiété intervient généralement au bout d’une quinzaine de minutes et que le fait de bien mâcher est excellent pour la digestion et aide à limiter la prise de poids, il n’y a pas de raison d’hésiter !

tasses boissons

Prendre du plaisir

Passer d’une alimentation sur le pouce à une façon de manger en pleine conscience n’est pas forcément évident et va nécessiter une certaine discipline personnelle dans les premiers temps. Mais pas de pression, à chacun de trouver son rythme, l’important étant après tout de renouer avec un véritable plaisir de manger. Pour cela, l’idéal reste de déguster des plats maison. Les saveurs industrielles, normées et monotones, auront tôt fait d’épuiser votre intérêt pour la dégustation alors que votre plaisir sera renforcé par le fait d’avoir choisi chaque ingrédient et préparé vous-même votre plat. Que celui-ci soit tout simple ou très élaboré, rien n’empêche de le manger en pleine conscience afin d’en apprécier toutes les nuances. Outre le fait que les repas maison sont généralement bien plus sains, ils offrent également bien plus de possibilités pour varier les goûts, alors à vos fourneaux !

boissons

Ecoutez vos sens

Vous voilà décidé à manger en pleine conscience, mais comment s’y prendre une fois assis au calme devant son assiette ? Le plus simple est de solliciter tour à tour chacun de vos sens en essayant de verbaliser au maximum vos sensations. Pas toujours facile au début de trouver les mots, mais vous verrez que peu à peu votre vocabulaire s’élargira et que les comparaisons vous viendront plus aisément. Si l’expérience se déroule à plusieurs, c’est encore mieux, car cela vous permettra à la fois d’inscrire votre repas dans une dimension sociale (trop souvent négligée quand il s’agit de nourriture !) et de renforcer vos sensations.

Logiquement, le plus simple est de commencer par solliciter la vue : le plat que vous allez manger est-il coloré, les ingrédients forment-ils des contrastes, sont-ils joliment disposés dans l’assiette, sont-ils bien dorés, trouvez-vous le tout appétissant, etc. Prenez le temps de saliver et d’apprécier l’aspect esthétique (ou non !) de votre repas. Le proverbe le dit très bien : on commence à manger avec les yeux.

degustation pastèque fille

Une fois que vous avez épuisé l’aspect visuel, vous pouvez éventuellement passer au toucher selon les aliments. S’il s’agit par exemple de pain, comment est la croûte ? Dure, molle, rugueuse, lisse ? S’il s’agit d’un fruit, interrogez-vous sur les sensations que provoque sa peau, etc. Ensuite, sentez votre aliment ou votre plat. Son odeur est-elle forte ou délicate ? A quoi vous fait-elle penser ? La trouvez-vous agréable ? Vous donne-t-elle faim ? Laissez le temps à vos sensations de se développer avant de passer à la dernière phase : mettre l’aliment dans votre bouche.

Lorsque l’on mâche un aliment, de très nombreuses sensations se déclenchent. Les arômes se déploient, vous percevez les différentes textures sur vos lèvres, votre langue, vos dents, votre sens du goût est soudain sollicité et vos papilles vous envoient de nombreux signaux. Soyez à l’écoute, cherchez à identifier le maximum de sensations, à commencer par celle du plaisir que vous prenez à déguster cet aliment, et laissez-les se déployer et évoluer au fur et à mesure que vous mâchez.

Recommencez à chaque bouchée et restez attentif à ce que vous percevez. Ainsi vous ne pourrez pas manquer le signal de votre corps lorsqu’il aura ingéré la juste quantité de nourriture qu’il lui faut. La satiété s’accompagne d’une perte du plaisir de manger, autrement dit lorsque vos sensations agréables diminuent, c’est qu’il est temps de poser votre fourchette. Simple et efficace pour éviter les abus ! Et en plus d’avoir mangé juste ce qu’il vous faut, vous aurez pris à ce repas infiniment plus de plaisir que si vous l’aviez avalé sans y penser. Autant de bonnes raisons de s’y mettre.

degustation café femme

Retrouvez cet article dans le magazine Ideal Création Mailles n° 45.

Nos actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales de vente et notre politique de confidentialité et cookies. En savoir plus

Inscription à la newsletter des Editions de la rose

Je souhaite recevoir la newsletter qui comprend :

les actualités des Editions de la Rose
les nouveautés
les offres promotionnelles du mois
En m'inscrivant à la newsletter, je donne mon consentement pour que les Editions de la Rose puissent me contacter par mail et j’adhère à la politique de confidentialité.

Fermer