Le révélateur de votre créativité

Mon alimentation hivernale

Si on a tendance à y faire davantage attention durant l’été, une alimentation variée et équilibrée garde toute son importance durant l’hiver et permet à la fois de se maintenir en forme et d’échapper à bien des petits désagréments. Des légumes de saison… Il n’est pas rare d’entendre dire qu’on trouve une moins grande variété […]

alimentation hiver

Si on a tendance à y faire davantage attention durant l’été, une alimentation variée et équilibrée garde toute son importance durant l’hiver et permet à la fois de se maintenir en forme et d’échapper à bien des petits désagréments.

Des légumes de saison…

Il n’est pas rare d’entendre dire qu’on trouve une moins grande variété de légumes de saison en hiver… Rien de plus faux ! Les

légumes hivernaux sont très diversifiés et apportent tous de nombreux bienfaits : choux de toutes sor

tes, poireaux, carottes, potirons, navets, endives, betteraves, etc. Même si vous n’avez pas l’habitude de les cuisiner, un petit tour sur Internet vous permettra de dénicher d’innombrables recettes pour apprendre à les déguster, des plus traditionnelles aux plus innovantes. Vitamines (notamment la vitamine C pour la famille des choux), fibres, oligoéléments, antioxydants, tous ces légumes apportent des nutriments essentiels pour maintenir la bonne santé de l’organisme tout en se révélant pour la plupart peu caloriques. Si vous avez besoin de vous réchauffer, vous les apprécierez tout particulièrement en soupe, en bouillon ou en gratin, mais ne négligez pas non plus de les consommer en crudités pour des apports parfaitement préservés. Enfin, n’hésitez pas à jouer avec les herbes et les épices qui, outre leurs qualités gustatives, ont également de nombreux avantages pour la santé (digestion facilitée, circulation sanguine stimulée, action antiseptique…).

… et des fruits

Durant l’hiver, il est important de consommer de bonnes quantités de vitamine C, laquelle permet de renforcer le système immunitaire pour faire face plus facilement au rhume et autres petits maux de saison. Et cela tombe bien puisque les fruits stars de la saison sont les agrumes, tous très riches en vitamine C ! Mandarine, clémentine, orange, pomelo, consommez-les de préférence frais et, si vous les pressez, rappelez-vous que la vitamine C est très volatile et que le jus doit être consommé rapidement pour en bénéficier. Pensez aussi à la banane qui a de bonnes qualités nutritionnelles, et notamment une influence positive sur le moral. Enfin, faites-vous plaisir avec les fruits secs (noix, noisettes, amandes, etc.) qui sont de très bons pourvoyeurs d’énergie. Attention toutefois à ne pas en abuser, car ils présentent une note calorique assez importante.

La vitamine D

Synthétisée par la peau au contact des rayons du soleil, la vitamine D est produite en moindre quantité en hiver où l’ensoleillement est bien plus faible. Or elle a une incidence assez importante sur le fonctionnement du système immunitaire et une carence pourrait également expliquer en partie la dépression saisonnière. Si l’alimentation ne pourra pas tout à fait compenser le manque de soleil (il peut être nécessaire de recourir à une supplémentation), elle peut toutefois y contribuer, notamment à travers la consommation de poissons gras (thon, saumon, hareng, sardine, maquereau…). On trouve également de la vitamine D en importante quantité dans l’huile de foie de morue.

Le zinc

Reconnu comme très efficace contre les virus du rhume, le zinc fait partie des oligo-éléments qui renforcent le système immunitaire et devient particulièrement important en hiver. Sachant qu’une carence en zinc n’est pas rare chez les femmes, il peut être intéressant de faire attention à sa consommation. Pour mémoire, on le trouve en bonne quantité dans les fruits de mer et crustacés, dans les abats, la viande de bœuf, les champignons, les laitages et certaines céréales…

De l’énergie

S’il ne s’agit pas de consommer deux fois plus de calories pour aider le corps à combattre le froid, il est tout de même recommandé d’adapter son alimentation, notamment en introduisant dans ses repas (si ce n’est pas déjà le cas) des protéines et des féculents qui aident le corps à maintenir une bonne température. Céréales complètes et légumes secs (haricots rouges, fayots, lentilles, pois chiches…) apporteront de bons glucides tout en fournissant des fibres et des minéraux.

Gare au sucre

Consommés en quantité excessive, les aliments sucrés affaibliraient le système immunitaire. Une chose est sûre : l’énergie qu’ils fournissent ne dure pas très longtemps (ce n’est pas pour rien qu’on parle de sucres rapides !). Limitez donc votre consommation tout en misant sur d’autres produits sucrants naturels comme le miel dont les propriétés antiseptiques et protectrices sont reconnues.

Soigner son microbiote

Plus le temps passe et plus les chercheurs mettent en avant le fait que notre bon état général dépend de la bonne santé de nos intestins. C’est d’autant plus vrai en hiver où le système immunitaire puise son énergie dans les aliments. Pour une bonne digestion, assurez-vous de consommer suffisamment de fibres et de limiter les excès de toutes sortes. Vous pouvez également miser sur les probiotiques (en supplémentation ou à travers différents laitages fermentés) qui renforceront naturellement le microbiote et l’aideront, notamment, à lutter contre les affections digestives.

Une bonne hydratation

Parce que la soif se fait un peu moins sentir, on peut avoir tendance à boire moins en hiver. Toutefois il reste essentiel de bien s’hydrater et pour cela on peut avoir recours à de nombreuses options. Si l’eau reste la plus recommandée, on pourra profiter de l’hiver pour déguster des thés (vert de préférence), des tisanes, du café (en quantité modérée), des soupes ou des bouillons. Tous ont l’avantage de réchauffer tout en fournissant un bon apport hydrique.

Maintenir une activité physique…

Pas toujours facile de se motiver en hiver et pourtant il est très important de faire un minimum de sport en hiver ! Non seulement cela renforce le système immunitaire, mais cela joue également sur l’humeur en boostant le moral (ce qui permet de mieux résister à la tentation du grignotage). Enfin le sport permet de réguler l’appétit et de compenser les éventuels excès dus aux évènements et à la gastronomie de saison. Bref, que des bénéfices !

… et se faire plaisir !

Parce que l’alimentation doit avant tout rester une affaire de plaisir, il n’y a aucune raison de se priver de toutes les gourmandises hivernales. Raclette, tartiflette, potées, gratin, etc., tous ont leur place dans une alimentation équilibrée, du moment qu’ils ne sont pas consommés en quantité ou à une fréquence excessives. Et pourquoi pas s’amuser à mêler plaisir et équilibre en revisitant certains d’entre eux (tartiflette au chou-fleur, raclette aux brocolis ou à la julienne de légumes, etc.) ? Tout est affaire de goût et l’essentiel reste de manger aussi varié que possible pour apporter au corps tous les nutriments qui lui permettront de passer l’hiver en parfaite santé !

 

Retrouvez cet article dans le magazine Ideal Pâtisserie n°56

Nos actualités

Inscrivez-vous à notre newsletter

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales de vente et notre politique de confidentialité et cookies. En savoir plus

Inscription à la newsletter des Editions de la rose

Je souhaite recevoir la newsletter qui comprend :

les actualités des Editions de la Rose
les nouveautés
les offres promotionnelles du mois
En m'inscrivant à la newsletter, je donne mon consentement pour que les Editions de la Rose puissent me contacter par mail et j’adhère à la politique de confidentialité.

Fermer